Rutshuru : le kilogramme de viande de bœuf passe de 6000 à 7000 fcs

Le prix de la viande de bœuf est en hausse en commune de Rutshuru. Un kg de viande de bœuf est passé de 6000 à 7000 francs congolais au grand dam des consommateurs qui se sont confiés à Radio Moto Butembo-Beni cette semaine de Noël 2019 et qui voient leurs prévisions perturbées en cette période de fêtes de fin de l’année.  

Entre autres  raisons justifiant cette flambée du prix de la viande de bœuf, les bouchers de Kiwanja s’exprimant sous le couvert de l’anonymat parlent notamment de la fluctuation du taux de change. Un dollars américain se change à 1700 francs, et même plus sur le marché local au lieu de 1650 francs. Ensuite, il y a la raréfaction de bêtes sur le marché de Nyakabande en Ouganda où les bouchers congolais de Rutshuru et Ougandais de Kampala s’approvisionnent. Et ceci influe sur le prix des bêtes. Un bœuf qui s’achetait à 350 dollars américains se négocie désormais à 450 dollars Américains, explique l’un des bouchers.

A cela s’ajoute les charges liées à l’acheminement des animaux du marché de Nyakabande  jusqu’à Kiwanja. Des charges dont le cumul avoisine les 40 dollars Américains par tête de bœuf, confie une autre bouche de Kiwanja.

La vie des consommateurs affectée

Ces variations brusques du prix de la viande de bœuf surprennent les consommateurs de cette denrée dans la commune de Rutshuru. Certains crient à une perturbation de leur prévision, surtout à cette période des festivités de fin de l’année.

« Quand on arrive sur le marché aujourd’hui, on nous dit que le prix est passé de 6000 à 7000. Jusque là on ne connait pas la cause de cette hausse de prix. Ça nous étonne aussi comme étant acheteurs de la viande », a lancé cette femme à côté de qui cette autre ajoute  « En tant que parent, je suis tellement fâchée puisque la hausse du prix vient de nous surprendre lorsqu’on est au marché ».  

Ces habitants appellent le service de l’économie en territoire de Rutshuru à réguler le prix de certains produits en période de fête pour leur permettre de bien passer ces moments de fin de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *