Beni : le village Mangazi recouvre son calme après la prise en otage de sept civils

Le calme est revenu à Mangazi, village situé à une dizaine de kilomètres  au Nord-ouest de la bourgade Mamove en localité Babila-Bakaeku, groupement Batangi-Mbau  après  une incursion de samedi 11 juillet. Des hommes armés  ont tué au moins  deux civils, sept autres pris en otage, incendié  une  maison d’habitation et deux motos avant de  piller  plusieurs biens de la population de cette partie du Territoire de Beni.

L’information a été livrée par Kinos Katuo, président des forces  vives noyau de Mamove. Néanmoins, ajoute-t-il, le village s’est vidé de sa population.

Par ailleurs, les forces armées de la RDC attribuent ces atrocités aux miliciens Mai-mai qui servent désormais de béquilles aux rebelles ougandais de l’ADF dans la partie Nord et Ouest de Oicha, chef-lieu du Territoire de Beni depuis le lancement des opérations militaires  dites de grande envergure contre les ADF  le 30 octobre 2019.

Général Peter Chirimwami, commandant adjoint des opérations SOKOLA1, appelle ceux qu’il prend pour fils égarés à déposer les armes.

« Nous n’avons qu’une seule armée et non deux. Tous unis, nous pouvons arriver au bout du tunnel. Nous demandons à nos enfants qui ont adhéré aux groupes mai-mai de cesser d’avec cette subversion. Que ceux qui veulent manipuler les armes s’enrôlent dans les FARDC et que ceux qui ont des antécédents avec l’armée loyaliste s’approchent d’elles enfin de trouver un terrain d’attente », a-t-il conseillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.