Nord-Kivu : l’AEROE plaide pour une formation militaire accélérée des jeunes volontaires devant appuyer l’armée à Beni

L’Association des Elèves Ressortissants d’Oïcha, AEROE,  propose qu’une formation militaire d’une à deux semaines soit organisée pour un appui supplémentaire aux FARDC. Pour cet organe, tous les jeunes volontaires désireux à apprendre quelque chose de la formation militaire devraient bénéficier d’une autorisation du gouvernement pour faire face à l’insécurité gênante et persistante de Beni.

Ce plaidoyer de l’Association des Elèves Ressortissants d’Oïcha face aux massacres des civils dans la région de Beni est contenu dans sa déclaration rendue publique ce jeudi 27 août 2020.  L’AEROE propose qu’une formation et une dotation en armes soient faites simplement aux jeunes volontaires pour un appui supplémentaire aux militaires bien engagés au front de Beni.

Cette structure propose la suspension de tout paiement des taxes dues à l’Etat dans la région de Beni. Elle appelle la population à rester débout et mobilisée face au plan diabolique de l’ennemi qui viserait l’occupation des terres des autochtones et l’extermination de la population civile.

L’Association des Elèves Ressortissants d’Oïcha déplore la passivité du gouvernement congolais face aux tueries de Beni qui illustre un génocide en cours d’exécution de Beni.

L’AEROE rappelle que depuis le lancement des opérations militaires dites de grande envergure le 30 octobre 2019, au moins 792 civils ont été tués par les présumés éléments de l’ADF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.