RDC : les attentes de la population de Butembo des consultations de Félix Tshisekedi

Les consultations des représentants des couches sociales et politiques de la RDC ont été lancées par le Chef de l’Etat depuis lundi 02 novembre 2020. L’objectif pour Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est de trouver des voies et moyens de décrisper la crise générale qui handicape la gestion de la chose publique dans son pays. Qu’attendent les habitants de Butembo à l’issue de ces consultations ?

Radio Moto Butembo-Beni a posé la question ce mercredi 4 novembre 2020 aux habitants de Butembo. Ceux qui se sont confiés à RMBB ont des espoirs qui convergent sur les besoins du rétablissement de l’Etat de droit et de la sécurité comme solutions à ressortir de ces consultations. « Nous saluons cette démarche présidentielle. Nous souhaiterions qu’elle débouche sur le divorce entre la Coalition FCC-CACH qui, est, malheureusement, calquée sur les intérêts de l’ex-président Joseph Kabila et son FCC », argumente un taximan de Butembo.

« Par ailleurs, nous espérons que les décisions du président, après ces consultations, captiveront la Nation si elles prônent l’éradication de l’insécurité », confie, pour sa part, un responsable de magasin qui pense que Félix Antoine Tshisekedi manœuvrera également pour décrocher une majorité au parlement et ainsi avoir le prima sur toutes les décisions en tant que Président.

En poursuivant la question, nous avons abordé au centre-ville deux autres personnes du 3ièmeâge qui attendent que le Chef de l’Etat reprenne ses responsabilités afin de bien jouer son rôle de Garant de la Nation.

« La RDC est comme tout autre pays qui ne se dirige qu’avec un seul Chef de l’Etat. Tshisekedi doit le savoir et le vivre », interpellent les deux grands parents nécessitant la paix à Beni.

Pendant ce temps, un agriculteur qui était au marché de Makasi, ce mercredi, opine que la Coalition FCC-CACH faisant problème est comme tout mariage qui connait de problèmes au foyer et un moment cherche à les résoudre. Ensuite, il espère que « le président sera conscientisé par sa supposée épouse politique, ses parrains et les congolais à travailler et faire travailler l’Etat, son foyer, pour l’intérêt de tous », métaphorise-t-il.

Aux antipodes des précédents, notre dernier interlocuteur pense que ces consultations ne font attendre rien que le pire qui reste à vivre. Lui se réfère à des échecs qu’ont déjà connus plusieurs consultations en RDC.

A savoir que, sur le terrain, l’impression populaire témoigne que la population de Butembo n’est pas encore bien informée des consultations que mène le président et des causes y relatives. Plus de personnes ont déclaré en être ignorantes. Un autre constat, aucune femme n’a accepté de s’exprimer à notre micro, parce que non informée. L’on pourrait, alors, se poser la question de savoir si les femmes s’informent vraiment.

Patrick Kalungwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.