Ebola au Nord-Kivu : le médecin chef de zone de Biena appelle au calme et conseille le respect des mesures barrières

Le ministère de la santé a déclaré dimanche 07 février qu’un nouveau cas Ebola a été enregistré dans la province du Nord-Kivu. Selon le ministère de la santé en RDC, ce nouveau cas est une épouse d’un survivant de la maladie à virus Ebola. Le médecin chef de la zone de Biena où ce cas a été enregistré appelle la population au respect strict des mesures barrières pour limiter la propagation de cette nouvelle épidémie.

Pour commencer, Docteur Valentin Kisambi mentionne que des actions de riposte vont être mises en place en zone de santé de Biena en collaboration avec la division provinciale et le ministère de  la santé. Déclaration faite ce lundi 8 février 2021 au cours d’une interview exclusive avec Radio Moto Butembo-Beni. Docteur Valentin Kisambi a appelé la population au calme tout en gardant les mesures d’hygiène.

« Les services médicaux sont en train de mettre des actions sur terrain pour voir comment arrêter l’épidémie. Les mesures d’hygiène c’est notamment le lavage des mains au savon, éviter de se donner les accolades, éviter de palper les animaux, accepter que l’équipe médical puisse faire le prélèvement sur le cadavre, faire l’enterrement digne et sécurisé », a-t-il conseillé.

Le médecin chef de zone de Biena a ainsi répondu à la préoccupation de la population de la zone de santé Biena qui se dit surprise de la résurgence du virus Ebola annoncée  dimanche 07 février 2021 par le ministre national de la santé.

Certains habitants  Njiapanda ont indiqué ce lundi le 08 février 2021 à Radio Moto que les autorités sanitaires doivent mettre au moment opportun une équipe compétente pour riposter contre cette énième épidémie en zone de santé Biena en général et en particulier dans l’aire de santé de Masoya, contrée où le cas confirmé porteur du virus Ebola a été interné  depuis le 25 janvier avant d’être référé à Butembo le 1er février 2021.

Le ministère de la santé a déclaré dimanche 07 février que le cas d’Ebola est une cultivatrice, épouse d’un survivant de la maladie à virus Ebola.

L’autorité provinciale favorable à la mobilisation nationale et internationale

Le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita appelle à la capitalisation des expériences de l’épidémie passée pour vite stopper la propagation de cette maladie en province. Au cours d’une interview avec la Radio France Internationale et la presse du Gouvernorat ce lundi 8 février, le patron de l’exécutif provincial rappelle à la population de son entité que les mesures barrières pour lutter contre le virus Ebola doivent rester de stricte observance.

Tout en espérant que ceux-là qui s’étaient investis dans la lutte contre ladite maladie ont déjà compris le degré des dommages que cette dernière avait causés à la société, l’autorité provinciale appelle à la mobilisation nationale et internationale. Son vœu est de voir les partenaires du gouvernement tels que l’OMS, le MSF, la Monusco et autres à soutenir les efforts locaux visant à éradiquer cette épidémie dans sa province.

La Rédaction 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.