Nord-Kivu : Au moins 5 élèves blessés par les forces de l’ordre lors de l’évacuation de la mairie de Beni

Les bleu-blancs ont été déguerpis de la cour de la mairie de Beni par les forces de l’ordre. Ces policiers et militaires ont assiégé ce lieu de sit-in depuis 04 heures du matin de vendredi 30 avril 2021. Des élèves et écoliers ont été contraints de retourner à la maison.

Au huitième jour de sit-in à la mairie de Beni, les élèves et écoliers ont été forcement déguerpis par la police et les militaires des FARDC qui ont fait usage des bombes à gaz lacrymogène, des balles réelles et des coups de fouets.

Les forces de l’ordre ont blessé cinq élèves dont trois filles avant de procéder au pillage des vivres dans le stock des enfants et incendier leurs bivouacs. Les blessés sont admis à l’Hôpital général de référence de Beni.

Selon la RADIOMOTO.NET, certains élèves ont été interpellés ; ceux qui s’ajoutent aux 69 autres incarcérés depuis jeudi soir à la prison pour enfants.

Ce déguerpissement forcé intervient au lendemain de l’adresse du Chef de l’Etat Congolais à ces élèves qui réclamaient sa présence physique sur place. Félix-Antoine Tshisekedi a demandé à ces enfants de retourner dans leurs foyers respectifs en attendant qu’il apporte solution à leurs revendications.

Cette situation a momentanément paralysé les activités  socio-économiques au centre commercial de Beni Kilokwa et à L’Hôtel de Ville, resté encerclé par les forces de l’ordre.

Pour la société civile du Nord-Kivu contactée par RADIOMOTO.NET ce vendredi, les autorités doivent bien comprendre les revendications des enfants au lieu de violenter leur droit de plus. Edgard Mateso, son premier vice-président, fait référence à l’interpellation de plus de 60 écoliers et levés par la police à Beni après une semaine de sit-in devant la mairie de cette ville. Il demande au maire de ville, au gouverneur, au chef de l’Etat et à toutes les autres autorités à répondre plutôt les revendications de ces enfants. Edgard Mateso a peur que le pays de demain ne soit dirigé par des adultes incompétents et en aboutir à une gouvernance plus pire.

Siku Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *