Nord-Kivu : 42 écoliers et 12 adultes se tirent de griffes des rebelles à Beni

Au total, 42 écoliers et 12 adultes sont déjà sortis de la brousse. Ces personnes ont échappé au contrôle des présumés ADF le mardi 1er juin dernier. Le comité d’élèves de la commune d’Oïcha et ses environs appelle le gouvernement congolais à prendre ses responsabilités.

« Les ex-otages ont été retrouvés vers Samboko-Chani-Chani ce mercredi 02 juin », se réjouit le Président de la société civile. Patrick Musubao indique que les recherches continuent pour savoir si tous les enfants présumés kidnappés sont sortis de la brousse.

« On a  reçu un coup de fil en provenance de Samboko qu’il y aurait d’autres écoliers. On croyait qu’ils étaient 19, mais on a trouvé plus de 42 retrouvés vers Chani-Chani. Et on a trouvé 12 adultes… Ils racontent qu’ils ont été scindés à deux groupes. On n’a pas vu d’autres enfants », explique-t-il en ajoutant que l’identification des enfants disparus continue.

Le comité d’élèves de la commune d’Oïcha et ses environs appelle le gouvernement congolais à prendre des mécanismes sécuritaires spéciaux pour la sécurité des écoles. Cette recommandation a été formulée dans une assemblée extraordinaire ténue ce mercredi à Oïcha dans l’une des salles de l’école primaire Muungano 24 heures après la disparition des dizaines d’apprenants à Mayi-Moya. Les élèves d’Oïcha présentent leurs condoléances aux familles des victimes.

En fait, 5 personnes ont péri dans l’attaque rebelle des combattants de l’ADF qui a abouti à la prise en otage de ces écoliers, mardi 1er juin 2021, à Mayi-Moya. Les faits ont eu lieu l’avant-midi lorsque les assaillants ont attaqué cette agglomération à partir du quartier Beni vers l’Est avant d’attaquer les quartiers Bahembe et Paris qui abritent les écoles primaires Liva et Toda ainsi que l’Institut Mbingi.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.