RDC : Ce jeu de ping-pong qui jette le discrédit sur le Gouvernement des worriors

Un malaise a vécu, ce lundi 14 juin 2021, dans les installations du Ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU) en République Démocratique du Congo. L’entrée du ministre de l’ESU a été bloquée par les services du ministère du numérique. 

Après avoir squatté les installations du ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, localisées sur les numéros 6-8 Boulevard colonel Tshatshi dans la commune de Gombe, le ministère du numérique nouvellement créé a, à travers ses services, a procédé nuitamment à la fermeture de l’entrée du ministre de l’ESU en déplacement à Goma dans la suite de la délégation du Président de la République. Une situation qualifiée de “confuse et belliqueuse ” par le cabinet du ministre de l’ESU “d’autant plus que le Premier ministre avait clairement demandé au nouveau ministère du numérique d’évacuer le lieu.

Cet événement n’est pas sans précédent, car le vendredi dernier, le ministère du numérique avait décidé de jeter par terre les documents administratifs importants de l’Enseignement Supérieur et Universitaire. Le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire avait adopté une attitude diplomatique favorisant une solution à l’amiable. Son bureau est occupé illégalement par son collègue du numérique s’appuyant sur un arrêté pris par l’ancien ministre des infrastructures et travaux publics à la sortie du gouvernement.

Un arrêté qui n’avait pas lieu d’être d’autant plus que les bâtiments localisés sur les numéros 6-8 du boulevard colonel Tshatshi appartiennent bel et bien à l’UNAZA, et avait été occupé par Thomas Luhaka ancien ministre de l’ESU” fait remarquer un membre du cabinet de Muhindo Nzangi.  

Des sources concordantes affirment que depuis le l’installation du cabinet Muhindo Nzangi, certains conseillers et membres de ce grand ministère travaillent sous l’arbre et d’autres dans le bus du ministère. Tout ceci, parce que le personnel du Numérique a déjà raflé les bureaux de l’ESU. Cette tension jette un discrédit sur le gouvernement des Warriors “L’intervention urgente du Président de la république s’impose” alerte les agents de l’ESU qui se sont confiés ce lundi 14 juin 2021 à la presse.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.