Meurtre de l’agent de l’ANR à Beni : 7 prévenus reçus devant la barre

Le tribunal militaire de garnison de Beni a ouvert, lundi 9 août dernier, le procès de flagrance contre les présumés assassins d’un agent de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR). Ce dernier a été tué dans une justice populaire à Rwangoma dans la ville de Beni, le 02 août dernier. Sept prévenus poursuivis pour meurtre et tentative de meurtre sont devant la barre.

Le premier jour des audiences, la défense des prévenus a sollicité une petite  remise pour ce mardi 10 août afin de déposer son mémoire unique. Question de s’opposer à l’audience de flagrance. Elle estimait que plusieurs jours sont déjà écoulés depuis la commission des faits.

Après un débat contradictoire, dans son jugement avant dire droit, le tribunal militaire a rejeté le mémoire unique de la défense en indiquant que les infractions commises sont elles-mêmes réputées flagrantes. Résultats, l’instance judiciaire a ordonné la poursuite de l’instruction du dossier dans ce procès de flagrance.

Parmi les prévenus figure une femme et six hommes. Cette femme c’est bien elle que les personnes agressées voulaient arrêter à Rwangoma le jour de la commission des faits. Agression qui a coûté la vie à l’agent de l’ANR, Fongogese Olivier alias GOMEZ. Le capitaine John était sorti avec des blessures.

Le tribunal poursuit sereinement l’instruction de ce dossier dans les audiences  publiques  qui se déroulent au rond-point du 30 juin. Tous les prévenus plaident non coupables au regard des faits mis à leurs charges.

Milan Kayenga, Radio Moto Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.