RDC : ces recommandations du RCD/K-ML Lubero contre la criminalité dans les zones sous état de siège

Une autre réaction sur l’affliction de la situation sécuritaire dans l’Est de RDC émane du Rassemblement Congolais pour la Démocratie/Kisangani-Mouvement de Libération (RCD/K-ML), section du territoire de Lubero dans le Nord-Kivu. Elle est contenue dans un communiqué que cette branche du parti politique cher à l’honorable Antipas Mbusa Nyamwisi a rendu public ce vendredi 3 septembre 2021. Dans ce document, le RCD/K-ML formule des recommandations susceptibles de restaurer la paix dans les régions en proie à l’insécurité.

A l’introduction de ce document, le RDC/K-ML Lubero, déplore qu’aucune décision n’a été prise, ni une enquête sérieuse amorcée, en rapport avec le constat traumatisant qu’a fait le chef de l’Etat sur la situation sécuritaire du Nord-Kivu et de l’Ituri. Le RCD/K-ML, section du territoire de Lubero, dit ensuite constater que la situation de deux provinces à l’état de siège est restée alarmante et l’état de siège semble être un couloir pour les égorgeurs de s’émouvoir contre la population.

En présentant ses compassions à la population du Nord-Kivu et de l’Ituri, le parti politique a émis plusieurs recommandations.

A la MONUSCO, il demande de s’auto-évaluer par rapport à sa mission de protection des populations civiles, selon différentes résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies. “La MONUSCO devrait également reconnaitre sa responsabilité dans tout ce qui se vit à l’Est depuis 2014 car s’étant abstenu d’agir pour sauver les vies humaines“, souhaite le RCD/K-ML Lubero.

En outre, au Gouvernement de RDC, le parti politique recommande de reconnaitre officiellement un génocide des populations locales, surtout Yira, planifié depuis le Rwanda en complicité avec certains officiels congolais en faveur des populations rwandaises en quête des terres. Il appelle aussi ce Gouvernement à reconnaitre que l’état de siège a été conçu pour la balkanisation du pays, mais qu’il faut y faire face. “Au Gouvernement encore, il est impérieux de cesser de publier des messages ne reflétant pas la réalité sur le terrain au Nord-Kivu et en Ituri“, interpelle le RCD/K-ML Lubero.

Au responsable de ce parti politique, la section de Lubero propose de suspendre sa participation à l’Union sacré pour la nation qui, selon le RCD/K-ML Lubero, en réalité est une union contre la Nation au regard du fait qu’elle semble avoir d’autres priorités que la sécurité de l’Est.

Dans ce contexte, le devoir de la communauté consistera à se prendre en charge, se mobiliser derrière la vérité sur les vrais tueurs de l’Ituri et du Nord-Kivu et à presser le Gouvernement à retourner la paix dans ces provinces.

Plusieurs autres recommandations figurent dans ce communiqué signé par Maitre Mbusa Machozi Joseph, président de RCD/K-ML Lubero.

Patrick Kalungwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.