Ituri : des présumés Maï-Maï ciblent une position militaire à Mahu

La position militaire des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) basée à Mahu près de Makumo dans la province de l’Ituri a été la cible d’une attaque d’hommes armés assimilés aux miliciens Maï-Maï, la nuit de mercredi 20 à ce jeudi 21 octobre 2021.

Selon la société civile dans cette agglomération située à près de 10 kilomètres de Makumo centre dans le groupement Bangole chefferie des Babila-Babombi, les assaillants sont venus de l’ouest de cette entité située dans le territoire de Mambasa. Gilbert Kasereka Sibamwenda, président de la société civile du groupement Bangole, dresse un bilan d’un policier blessé et la position militaire incendiée au cours de cette attaque.

« Ils ont incendié toutes les maisons. Ils sont venus jusqu’à la position de la Police de la place. Ils ont ravi l’arme d’un policier et l’ont brulé sur le ventre. Il a des blessures graves », a-t-il mentionné en rassurant qu’une accalmie s’observe sur place depuis le matin de ce jeudi.

Pendant ce temps, un nouveau corps d’un civil tué par des inconnus a été découvert mercredi 20 octobre dernier à Kalongo entité située à 6Km à l’Est de Makumo sur l’axe Makumo-Mantumbi. Selon la société civile, ce corps avait été décapité le matin du mercredi par des auteurs de l’attaque ayant ciblé la position militaire de Makumo. Le bilan de cette attaque passe d’un à deux civil tués, plusieurs blessés et des portés disparus à côté d’un déplacement massif de la population, selon Gilbert Kasereka Sibamwenda.

Aristote Sabuni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.