Butembo : la société civile met en place des Groupes de Travail Thématiques

Les organisations de la Société civile, Forces vives, Coordination de Butembo ont conclu, ce samedi 11 décembre 2021, leur atelier de renforcement des capacités pour la mise en place des Groupes de Travail Thématiques (GTT). Les travaux de l’atelier ont eu lieu, vendredi 10 et ce samedi 11 décembre 2021, dans une de salle de réunion de CDPL, à l’évêché de Butembo-Beni.

Il s’est agi de professionnaliser la société civile locale afin qu’elle soit capable d’agir et d’interagir avec les autorités étatiques pour propulser le changement attendu par la communauté.

« L’ancienne configuration des composantes n’a pas donné. C’est une configuration qui donnait plus de travail à faire aux seuls présidents en lien et place des membres de ces coordinations qui sont les associations. Et maintenant, on veut plus donner du travail aux associations et que le président ne joue que son rôle de coordonnateur… Regrouper les associations de la société civile au sein des groupes de travail thématique c’est que les associations qui travaillent dans un même domaine devraient maintenant commencer à travailler ensemble », a expliqué Placide Nzilamba, Cadre de la Coordination provinciale des forces vives au Nord-Kivu et un des facilitateurs.

Des 15 GTT constitués figurent les groupes Genre et VBG, justice et droits humains, parlement et démocratie… Ils ont, chacun dans son domaine, le rôle de répertorier les problèmes et interagir avec les décideurs afin de trouver des solutions ensemble, mais surtout amener les gouvernants à assumer leur responsabilité conférée par la Loi. Les membres des groupes constitués promettent de bien effectuer ce devoir.

« Ce qui nous concerne, là on est quand même rattaché à la société civile », a expliqué ce participant. A côté, cette femme lance « je sais que si on se met vraiment je sais que ça va changer notre manière de travailler parce que on sait maintenant qu’on peut mener des plaidoyers, réaliser des ateliers ou tables rondes ».

Beni, Butembo et Lubero sont les zones pilotes concernées, en premier, par cette redynamisation. Cette reconfiguration a récemment été décidée par le symposium national de la société civile, le premier et le deuxième forum national de la société civile.

A Butembo, la réalisation de l’atelier pour la constitution des GTT a été soutenu par le service des affaires civiles de la MONUSCO. La mairie de Butembo, qui y était représentée, a salué le projet en promettant être hospitalière au dialogue avec les acteurs de la société civile en vue d’un changement positif.

Patrick Kalungwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.