Ituri : 7 morts dans une nouvelle incursion rebelle à Njiapanda-Bela

Les rebelles d’Allied Democratic Forces (ADF) sont accusés d’être auteurs de la mort de 6 civils à Njiapanda-Bella. La septième personne est un assaillant tué, à son tour, par l’armée congolaise. Cette attaque rebelle a eu lieu, la nuit du dimanche au lundi 13 décembre 2021.

Les sources de RADIOMOTO.NET contacté à Njiapanda-Bela, en groupement Mambembe-Bela dans la chefferie de Babila-Babombi, en territoire de Mambasa (Ituri) rapportent que les victimes ont été exécutées lors des échanges des tirs qui ont opposés les Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) aux rebelles d’Allied Democratic Forces (ADF). Elles indiquent par ailleurs que cette situation a provoqué une panique dans le chef des habitants de Mangina (en territoire de Beni, Ndlr), situé à 7 kilomètres du milieu attaqué.

En outre, 2 éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) ont été blessés lors desdits affrontements. La société civile de Mangina note également l’incendie de nombreuses maisons d’habitations aux côtés de 4 motos et d’un véhicule. La même source affirme cépendant que l’armée congolaise actuellement appuyée par celle de l’Ouganda poursuit la traque de l’ennemi pour ainsi rétablir la paix dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Aristote Sabuni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.