Beni : le passage des présumés ADF sème une panique en localité de Bapakombe-Pendekali

Une panique généralisée s’observe au sein de la population de la localité de Bapakombe-Pendekali en groupement Baswagha-Madiwe dans le territoire de Beni (Nord-Kivu). C’est une conséquence de la traversée de présumés rebelles de l’Allied Democratic Forces (ADF) vers  la partie Ouest de la route nationale numéro 44.

Cette situation sévit là qu’un groupe d’assaillants a commis plusieurs dégâts humains et matériels, la journée de jeudi 16 décembre 2021. Selon différentes alertes, des assaillants présumés ADF auraient été visibles vers le Camp Kisangani sur la rive gauche de la rivière Ebiena qui sépare le territoire de Beni de celui de Mambasa. La peur du pire touche grandement et singulièrement la population du groupement Baswagha-Madiwe en territoire de Beni.

Ce qui fait que la population de Masala, Mayndoni, Masau, Matula et environs a vidé ces agglomérations pour se réfugier vers Cantine”, confie la source de RADIOMOTO.NET.

A l’allure où la situation sécuritaire évolue sur place, le Coordonnateur adjoint de la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) en territoire de Beni demande à l’armée de ne pas minimiser ces alertes de la population.

“Il est opportun d’en tenir compte et de prévenir ce que craignent les habitants, une incursion de ceux qui massacrent et pillent les biens des civiles”, éveille Kakule Mutsunga Bin Sikwaya.

Ce cadre de la NSCC du territoire de Beni sensibilise au même moment la population à être vigilante.

Aristote Sabuni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.