Beni : les acteurs éducatifs de Mangina appelés à reprendre les cours suspendus depuis début décembre 2021

Le bourgmestre de la commune de Mangina dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) sensibilise tous les acteurs éducatifs de sa juridiction à la reprise des cours à partir de lundi 10 janvier 2022. Ce, après environ un mois de suspension suite à l’insécurité imposée par les présumés combattants de l’Allied Démocratic Forces (ADF).

Kasereka Kandondo Éphrem a lancé ce message ce jeudi 6 janvier 2022 au cours d’une interview accordée à la presse locale. L’autorité municipale de Mangina parle de l’accalmie qui règne dans sa juridiction ces jours-ci et rassure que les dispositions sont prises pour la sécurisation des milieux scolaires.

L’autorité Communale appelle les parents à rendre disponibles leurs enfants pour cette reprise. Celui-ci motive son appel par le fait que le calendrier scolaire en cours ne sera jamais réaménagé par l’autorité de tutelle à cause de Mangina.

“ D’ici là les examens vont commencer ce lundi. C’est un problème que nous allons courir. La situation est quand même calme, les militaires sont partout. En tout cas, le calendrier scolaire ne sera jamais réaménagé. Ailleurs, les gens sont en train d’étudier”, a sensibilisé Kasereka Kandondo.

Les activités scolaires restent suspendues depuis mercredi 8 décembre en commune de Mangina dans le territoire et sur l’axe routier Makeke-Makumo dans la chefferie des Babila-Babombi. Cette situation fait suite à des incursions répétitives des présumés rebelles de l’ADF dans plusieurs villages situés sur l’axe routier Mangina-Makumo. Ces incursions ont occasionné le déplacement massifs des habitants vers les contrées supposées sécurisées.

Aristote Sabuni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.