Butembo-Beni : l’Organisation Diocésaine des Chantres clôture sa 154ème assemblée

L’Organisation Diocésaine des Chantres de Butembo-Beni a clôturé sa 154ème assemblée, ce jeudi 06 janvier 2022. Depuis lundi 03 janvier 2022, les représentants des chantres de différentes chorales du diocèse de Butembo-Beni ont pris part à cette grande rencontre. Pendant ces quatre jours, les participants ont évalué les actions des chantres du diocèse.

Les représentants des chantres ont notamment évalué la composition, la censure, l’animation des différentes cérémonies liturgiques et l’apostolat du chantre. Ils se sont encouragés dans le travail qui est le leur, celui d’accompagner les chrétiens dans la louange au Seigneur. En présence de l’Evêque de Butembo-Beni, les chantres ont noté que les chorales traversent des moments difficiles surtout en cette période où l’insécurité bat record dans tous les coins du diocèse. Ils ont au même moment demandé l’accompagnement du Pasteur de Butembo-Beni dans l’accomplissement de leur tâche au sein de l’Eglise.

« … Nous voudrions installer une imprimerie au CDPCL. Nous rappelons notre demande d’achat des outils de sonorisation dans nos Eglises paroissiale avec l’aide des fidèles », a laissé entendre le représentant des chantres.

Prenant la parole, l’Evêque de Butembo-Beni a salué la bravoure des chantres malgré les multiples difficultés du moment. Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech a rappelé qu’un cantique bien chanté fait participer les chrétiens à la joie du paradis. Il a ajouté que les chants à l’église sont avant tout une prière et une louange au Seigneur. C’est pourquoi, l’ordinaire du lieu a demandé aux chantres d’adapter les chants aux chrétiens. Ce qui signifie, selon l’Evêque, chanter des cantiques bien connus par l’assemblée chrétienne afin de communier à la prière et au louange au Seigneur.

« Lors de la préparation de la liturgie, il est important d’aligner les cantiques que les chrétiens maitrisent. Le cantique doit aider le chrétien à méditer et intérioriser la parole de Dieu dans le cœur et dans la vie », a-t-il conseillé.

Le Pasteur de l’Eglise de Butembo-Beni a conseillé les compositeurs que la Bible reste source de toute inspiration de tout cantique.

Kakule Kilumbiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.