Beni : un conflit entre 2 communautés met fin à la vie d’un pygmée près de Eringeti

Un conflit entre agriculteurs bantous et pygmées a coûté la vie à une personne aux côtés d’autres blessés ou portés disparus dans les périphéries de Eringeti en territoire de Beni (Nord-Kivu). Selon l’information livrée par la société civile locale jeudi 20 janvier 2022, les faits se déroulent à Mayibaridi à environ 3 Km à l’Ouest de Eringeti. La structure citoyenne de Eringeti appelle à l’implication urgente des autorités afin de réconcilier les deux parties.

C’est depuis la matinée de mardi dernier que tout à commencé. En effet, un agriculteur ayant remarqué des pygmées dans son champ en train de voler ses cultures avait réussi à mettre la main sur l’un d’eux. L’ayant battu, ce pygmée est mort. Ces frères sont allés le venger ce mercredi matin et s’en sont pris à tout cultivateur bantou qui se trouvait dans la zone. Le centre de santé de référence de Eringeti a reçu 3 blessés alors que quatre personnes ne répondaient toujours pas à l’appel jusqu’au soir du même mercredi.

Jeudi, troisième jour de ces altercations, ce groupe de pygmées munis d’armes blanches sont revenus dans la même zone.

« Alors qu’ils commençaient déjà à chasser les agriculteurs de leurs champs, les éléments de forces de défense et de sécurité sont descendus à Mayibaridi pour tenter de calmer la situation », indique le président de la société civile forces vives de Eringeti.

Zawadi Maliro indique par ailleurs que 3 des 4 agriculteurs disparus  depuis le début de cette incompréhension restent introuvables. Cet acteur des forces vives appelle à l’intervention urgente des autorités à place pour la réconciliation de ces deux parties en conflits.

La société civile de Eringeti accuse le manque de suivi des alertes sur cette incompréhension entre pygmées et agriculteurs, depuis plusieurs jours. Son président indique que les pygmées ont plusieurs fois été accusés dans le vol des produits vivriers, le cacao et autres dans les champs des particuliers dans cette partie du secteur  de Beni-Mbau.

« Et ce qui est vécu maintenant à Mayibaridi est une conséquence de ce manque de suivi », déplore-t-il.

Le fonctionnaire délégué du gouverneur affecté à Eringeti dit être au courant de la situation. En attendant la prise des nouvelles dispositions pour palier ce problème, Sabiti Nziamoja appelle au calme et interdit aux habitants de Eringeti l’achat des biens vendus par les pygmées dans cette région.

Stanley Muhindo de Radio Moto Oïcha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.