RDC : les infirmiers annoncent la levée de la grève, mais sous conditions

Les professionnels et administratifs de la santé de la République Démocratique du Congo (RDC), annoncent la suspension de leur grève générale. Le communicateur de l’intersyndical de la santé en Pool de Butembo l’a dit à RADIOMOTO.NET ce 21 janvier 2022. Néanmoins, les soignants exigent l’alignement des camarades non payés et la majoration de la prime de risque ainsi que du salaire de tout le monde.

Au cours d’une interview ce vendredi à son office de travail ce 21 janvier 2022, Kathembo Mathe Maneno a expliqué que cette mesure est un des résultats du protocole d’accord ayant sanctionné, jeudi 20 janvier 2022, les négociations entre le Gouvernement et le Ban syndical des professionnels et administratifs de la santé à Kinshasa.

« J’appelle tous les camarades infirmiers et administratifs de la santé que la grève est suspendue. Comme le protocole est déjà signé. Mais nous ne disons pas qu’elle est levée. Nous attendons que ce protocole soit mis en application : il faut qu’on aligne les camarades non payés, il faut qu’on majore la prime de risque et le salaire de tout le monde », a mentionné Kathembo Mathe Maneno.

Sur le plan financier, le Gouvernement s’est engagé de réajuster la prime de risque trimestriellement à chaque agent dans le cadre de l’exécution du budget de l’exercice 2022. L’exécutif promet aussi d’aligner progressivement les professionnels et administratifs de santé non-primés dès janvier 2022 jusqu’à l’épuisement des effectifs, mécaniser progressivement tous les personnels de la santé matriculés conformément à la reforme en cours à la fonction publique.

Sur le plan administratif, le Gouvernement se donne le devoir de nettoyer le fichier de paie de tout le personnel de la santé en tenant compte de la liste déclarative, signer l’arrêté ministériel du cadre permanent de dialogue social de la santé (CPDS). Un autre engagement du Gouvernement consiste à mettre en place une équipe de suivi de réalisation de ce protocole d’accord.

Du coté syndicats, Ils promettent d’accompagner le Gouvernement dans la maitrise des effectifs des professionnels et administratifs de la santé. Ceux-ci promettent également de participer à l’évaluation trimestrielle de l’exécution du présent protocole d’accord.

Ainsi, le Gouvernement de la RDC s’accorde à améliorer les conditions socioprofessionnelles des professionnels et administratifs de la santé, 5 mois après que ceux-ci ont réclamé leurs droits, au travers d’une grève.

Patrick Kalungwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.