Télécom : RAM devient gratuit en RDC

Le ministre des Postes Télécommunication, Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PT-NTIC), Augustin Kibassa Maliba, s’est engagé à faire cesser définitivement toutes les ponctions directes sur les unités des abonnés au titre de la rémunération au service du RAM.

C’était au cours du 41è conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat Felix Tshisekedi le vendredi 18 février 2022, dont le compte-rendu a été lu à la télévision nationale par Kibassa Maliba.

Pour le patron des PT-NTIC, ce projet de texte est une réponse de détresse de la population congolaise face au prélèvement de ces unités de communication mais aussi des recommandations de l’Assemblée Nationale dans la suite de la décision du gouvernement central exigeant la suspension de la perception de 1USD sur les appareils mobiles de deuxième génération.

« Le ministre des Postes, Télécommunication Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication a rassuré le conseil que toutes les dispositions sont prises pour que cessent définitivement à partir du 1er mars 2022 toutes les ponctions directes sur les unités des abonnés au titre de rémunération du service du RAM. D’ici à cette échéance, ce temps sera mis à profit pour comprendre ou entreprendre des travaux techniques de réinitialisation du paramètre de la base des données pour qu’elle n’ait plus aucune ponction », a-t-il déclaré.

Et de renchérir : « Ainsi, toutes les dispositions antérieures seront abrogées jusqu’à la modification du décret n°20/005 du 9 mars fixant les modalités de calcul et le taux de prelèvement des prestations de l’ARPTC lesquels devront le permettre d’assurer les missions lui confiées par la nouvelle loi relative à la télécommunication et aux Nouvelles Technologies de l’information et de la Communication ».

Kibassa a, par ailleurs, ajouté que son ministère fixera par la suite les modalités d’exécution dudit décret.
Le Gouvernement Sama Lukonde a décidé, sous l’impulsion du chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de rendre gratuits les services du Registre des Appareils Mobiles (RAM) appartenant à l’ARPTC.

Dès le mois de mars 2022, les usagers des appareils mobiles en République démocratique du Congo ne seront plus facturés par le Registre des Appareils Mobiles.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.