Goma : ce qu’il faut comprendre des origines et traitement des problèmes auditifs

La semaine du 3 au 10 mars de chaque année est consacrée aux otites. Il s’agit en termes simples, des maladies qui attaquent l’appareil auditif et qui se traduisent par l’inflammation de l’oreille moyenne. Dans leurs phases aiguës, les otites rendent insensibles à tout son, toutes les personnes qui en tombent victimes.

RADIOMOTO.NET est allée à la rencontre d’un médecin attaché au cabinet d’audiologie de l’école qui forme les sourds-muets de l’Institut Ephata située en ville de Goma, Chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Le docteur Aaron Mugisho, aussi médecin traitant à la Clinique Nyota ya Amani (CNA) note que plusieurs facteurs sont retenus parmi les causes de ces otites.

« Les causes les plus citées dans l’origine des difficultés auditives, que ce soit l’otite interne ou moyenne sont nombreuses. En termes des causes pathologiques systémiques ou générales, l’on cite la méningite, le stade avancé du diabète, l’hypertension sévère », explique-t-il.

À part les causes pathologiques, l’on signale aussi l’usage abusif des médicaments notamment la quinine et les antituberculeux à fortes doses, la gentamicine. Il y a lieu d’ajouter également « l’usage abusif des écouteurs, les tapages et nuisances sonores… ».

Pour prévenir cette maladie, Aaron Mugisho conseil les habitants à toujours se méfier de l’automédication.

« Toutes les fois que vous avez un problème d’audition, voyez votre médecin ou votre infirmier. Méfiez-vous de l’automédication… », conseil-t-il.

Quant aux nuisances sonores, le docteur Aaron Mugisho demande à la population de ne pas rester trop longtemps là qu’il y a des tapages sonores à l’occurrence les boites de nuit.

« Jeunes, vous êtes libre de faire le loisir, mais retenez que cela a des limites. Et lorsque vous utilisez des écouteurs, prenez soin du volume, il ne doit pas dépasser les 60 décibels. Évitez en fin, des milieux où ça fait beaucoup de bruits… », insiste-t-il.

Que faire si l’on est dérangé par des otites ?

« La prise en charge de la maladie dépend du stade auquel on est venu. Il y a un médicament efficace pour ceux qui viennent en temps à l’hôpital… », précise-t-il.

Et de renchérir : « Ceux qui se présentent à l’hôpital pendant que la lésion est déjà considérable, on ne sait pas le guérir. Et là, on les accompagne par la psychologie, la logopédie et l’orthophonie pour juste leur faciliter à parler. Mais à ce stade, le dégât de l’audition devient irréversible… ».

1,5 milliards des personnes sont touchées par une déficience auditive dans le monde. Ces déficiences auditives non traitées sont coûteuses pour les populations partout dans le monde. Ils coûtent aux gouvernements 980 milliards USD chaque année, rapporte l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

John Tsongo Thavugha

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.