Beni : plus de 1.600 ménages de déplacés aux conditions de vie difficiles dans le Basongora depuis janvier

Au total 1.621 manages de déplacés de guerres vivent sans aucune assistance dans le groupement Basongora en territoire de Beni (Nord-Kivu) depuis janvier 2022.

C’est le comité local de déplacés de guerres qui l’a révélé, ce mardi 08 mars 2022, à la presse locale. Son président à l’intérim, Mumbere Kikunzura Israël appelle les humanitaires à avoir les yeux rivés vers le poste frontalier de Kasindi et ses environs dans le Basongora.

« Depuis janvier jusque aujourd’hui dans le groupement Basongora, nous avons 1621 ménages de déplacés de guerre venus de différents villages de Bashu et près de Rugetsi après les affrontements entre Mai-Mai et Forces armées de la République Démocratique du Congo. Les habitants avaient vidé cette contrée suite à l’insécurité. Nous avons aussi quelques ménages venus de Bulongo et ses environs. Il y a un problème sérieux dans ce groupement. Quand les distributeurs arrivent pour remettre les biens, les populations qui vivent dans les villages environnant l’agglomération à Kasindi sont toujours oubliés. Pourtant la vie au village est pénible. Allez vous-mêmes imaginer des déplacés qui s’évadent des structures sanitaires faute de moyens », s’est-il désolé.

Ces déplacés endurent ces conditions inhumaines alors que les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri sont sous état de siège depuis mai 2021. Pendant que les services de sécurité sont sensés assoir l’autorité de l’état dans les régions sous menace des groupes armés, le nombre de déplacés ne fait qu’augmenter du jour au lendemain.

Héritier Ndunda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.