Rutshuru : ces détonations qui font penser à la reprise des hostilités entre les FARDC et le M23

Des crépitements des coups de feu se sont, de nouveau, fait entendre à Bugusa et Kinyamahura, en groupement de Jomba, dans le territoire de Rusthuru (Nord-Kivu) depuis l’après-midi de ce samedi 23 avril 2022. Ce qui fait penser à une reprise des hostilités entre les militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et des combattants du M23 encore présents dans cette zone après une trêve de près de deux semaines.

Mais il est difficile, pour l’instant, de confirmer que ces affrontements opposent les militaires FARDC à ces rebelles du M23 ou encore s’il s’agit des voleurs armés qui cherchaient à se ravitailler, indique-t-on.

« Dans l’un ou l’autre cas, il est également difficile de savoir laquelle des deux parties a provoqué les tirs du camp adverse », ajoutent nos sources.

Ceux qui soutiennent l’hypothèse de la reprise des hostilités entre les FARDC et les combattants du M23 semblent lier cela au report des assises qui étaient prévues le vendredi 22 avril 2022 à Nairobi, capitale Kényane entre le Gouvernement de Kinshasa et les groupes armés de l’Est du pays. C’est donc une bonne manière d’exercer une pression sur les organisateurs de ces assises, analysent nos sources.

Faustin Tawite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.