Nord-Kivu : un civil assassiné à Beni

Des bandits armés non encore identifiés ont tiré sur Michel Kapundu, la soirée du vendredi 22 avril 2022. C’était autour de 20h en ville de Beni (Nord-Kivu) près de l’entrée principale de l’hôtel Okapi Palace. La victime est décédée sous les coups des balles sur le lieu du drame au quartier Boikene dans la commune de Ruwenzori.

L’incident a suscité un soulèvement populaire. Toute la nuit, des coups de feu ont été entendus dans cette partie nord de la ville de Beni. Les forces de l’ordre se sont affrontées aux manifestants nocturnes qui avaient déjà barricadé l’artère principale à hauteur de l’hôtel Okapi Palace et d’autres avenues débouchant par  là. Ils protestaient contre ce deuxième cas de meurtre enregistré dans ce périmètre en l’espace d’une semaine.

La Police nationale congolaise (PNC) appuyée par les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a réussi à dégager la route pour permettre au trafic Beni-Oicha de reprendre ce samedi 23 avril dans la matinée.

Des dégâts matériels sont énormes sur place : des arbres  qui étaient le long du boulevard, abattus, d’autres sont tombés endommageant des clôtures ou des maisons d’habitations, des étalages de carburant ou des kiosques brûlés sur le macadam. Même si les dispositifs sécuritaires ont été renforcés, les activités socio-économiques sont restées paralysées autour de l’hôtel Okapi Palace.

L’homme tué, Michel Kapundu, était connu à travers son métier consistant à faire des transactions virtuelles de la monnaie notamment par Airtel Money et M-pesa, non loin de l’entrée de l’Ecole primaire (EP) Boikene. Son meurtre rappelle celui du jeune Séverin Shanyungu, élève de septième année au lycée Mwandu, tué dans leur domicile, il y a une semaine, par des bandits armés à l’absence de ses parents.

L’auditorat militaire garnison de Beni avait indiqué, au lendemain de l’incident, avoir mis la main sur les assassins présumés du jeune homme. Jusqu’à présent, aucune suite y relative.

Siku Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.