Lubero : le militaire pris en otage par des présumés Maï-Maï à Musenda  libéré

Le militaire des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) kidnappé  la nuit de lundi 25 au mardi 26 avril à Musenda dans le territoire de Lubero (Nord-Kivu) est libre depuis jeudi 28 avril dernier.

L’information est livrée, ce lundi 2 mai 2022, par  la société civile riveraine du Lac Edouard. Celle-ci s’inquiète de l’activisme des groupes armés dans ce village situé sur la côte ouest du Lac Edouard dans le territoire de Lubero.

La structure citoyenne renseigne que les ravisseurs du militaire libéré ont gardé son arme AKA 47. Nos sources accusent les présumés  Maï-Maï d’un certain Kiyibungya d’être derrière ce rapt. Elles dénoncent que depuis début mars, un mouvement suspect de présumés miliciens, constaté dans le Graben.

Aujourd’hui, racontent-elles,  les localités de Vukendo, Mubana, Kaghuli Lac, Vulambo Lac et Vuyeyi Lac sont des zones de ravitaillement de ces inciviques. Lors de leur passage, Ils y commettent des bévues de tout genre.

Une information confirmée par quelques notables du Graben contactés ce lundi 2 mai 2022. Ces derniers rappellent que ces mêmes Maï-Maï avaient assassiné un militaire de la force loyaliste au mois de mars 2022 et tué un autre civil à Mubana. Ils demandent aux autorités militaires de l’état de siège de s’investir dans le renforcement des dispositifs sécuritaires dans la région.

Justin Kasembo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.