Beni : ces 10 dures années de lutte pour la LUCHA

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) dresse un bilan alarmant de son actif depuis ses dix (10) premières années en ville de Beni (Nord-Kivu). C’est ce que laisse comprendre à RADIOMOTO.NET le militant Fabrice Mulwahali de la LUCHA, ce mardi 03 mai 2022.

A l’entame, la LUCHA se réjouit quand même que depuis le 01er mai 2012, le nombre de militants est passé de 8 à plusieurs centaines dans cette partie de la province du Nord-Kivu. Dix ans après, quel changement remarquable, ce mouvement citoyen a-t-il opéré dans le vécu quotidien des beniciens ?  Pour le militant Fabrice Mulwahali, le changement de mentalité est remarquable dans la communauté, même si beaucoup reste à faire.

« Certains pensent que l’on n’a pas assez de réalisations, mais des actions que nous menons, il faut dire que nous avons par exemple été sur la première ligne d’attaque pour l’alternance dans ce pays. Sur le plan local, vous savez qu’on fait face à une lutte commune qui date de très longtemps, c’est une question de sécurité. Nous essayons de bouger les lignes même si ça tarde à porter les fruits », a-t-il fait remarquer.

Depuis les 10 premières années, trois militants sont morts, un autre blessé, amputé de sa jambe, treize autres condamnés à douze mois de prison.

Des citoyens partagés

Dans les rues et avenues des centres commerciaux de  Matonge et de Kilokwa qui ont témoigné les actions de la LUCHA, les citoyens ordinaires sont partagés quant à l’apport de ce mouvement citoyen dans leur vécu quotidien.

« Nous attendions de ce mouvement-là d’abord un changement de mentalité, et aussi le voir mettre la pression sur toutes les autorités politiques et administratives pour qu’elles changent », a lancé ce citoyen. A côté, cette femme lance « Nous sommes de cœur avec ces militants tombés à terre pour la cause de tous. Ce sont des martyres même si le gouvernement ne le reconnait pas officiellement ».

En ville de Beni, la LUCHA célèbre sa première décennie alors que 13 de ses militants croupissent en prison de Kangbayi, et plusieurs autres vivent en clandestinité.

Siku Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.