RDC : PASA N-K et ses partenaires supervisent leurs projets dans 5 territoires

Une délégation du Programme d’Appui au Secteur Agricole au Nord-Kivu (PASA N-K) est dans la région. Elle est accompagnée de ses partenaires du Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA), des membres du gouvernement congolais. Cette délégation est en visite de supervision dans les 5 territoires sur lesquels s’étend la zone couverte par le projet sus-indiqué.

À l’Université Catholique du Graben (UCG), il était question d’appuyer la mise œuvre d’un laboratoire d’analyse de production des semences. Lors de cette visite, les évaluateurs ont constaté un retard dans la mise en œuvre d’un laboratoire d’analyse à l’UCG. Ce retard est dû à une mauvaise interprétation des documents du projet de la construction du laboratoire d’analyse par l’équipe du projet.

Le docteur Valentino Achancho, directeur pays pour le Fonds international pour le Développement Agricole (FIDA) promet d’approfondir cette question enfin de satisfaire cette demande.

Le FIDA a souligné qu’il n’est pas normal qu’après 3 ans et demi, ce laboratoire n’est pas encore en place et que la production de semence n’est pas disponible alors que c’est un besoin crucial.

« L’Université a un gros potentiel. Il y a les chercheurs. C’est une institution sérieuse. Donc, elle doit bénéficier. Nous avons pu constater qu’il y a eu une mauvaise interprétation des documents du projet par l’équipe du projet, et l’équipe du projet n’a pas été pragmatique pour pouvoir saisir le ministère de l’agriculture pour qu’ensemble avec le FIDA on puisse discuter du problème. Quel était le problème ? Le problème était simple. C’est que le projet a voulu dissocier l’achat des équipements du laboratoire et ; la construction du laboratoire et de tous ce qui va avec. Or, la mise en place d’un laboratoire de semences c’est un projet en soi, c’est tout. Ça concerne l’achat des équipements, la construction des bâtiments, l’installation des sert, la formation des utilisateurs de ces équipements. Je pense que c’est cette clarification qu’on doit discuter avec l’équipe de projet et donc notre venue est salutaire. Nous allons approfondir cette question. Je pense que très rapidement, le projet va se délayer pour pouvoir satisfaire à cette demande », a-t-il renchéri.

Notons que le PASA Nord-Kivu appuie les organisations COOCENKI, LOFEPACO, SYDIP et RICOLTO respectivement dans la promotion des chaînes maïs, riz, pomme de terre et café. L’organisation, FOPAC intervient pour le rapportage.

Rosette Kamukehere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.