Butembo : 3 détenus meurent par manque de nourriture à la prison de Kakwangura

La situation alimentaire et sanitaire de détenus à la prison centrale de Butembo (dite Kakwangura : ndlr) reste critique en ce mois de mai 2022. Depuis le samedi, cette maison carcérale a enregistré trois morts tous des hommes. Cette alerte rouge a été lancée par le Directeur de la prison de Kakwangura ce mardi 17 mai 2022.

Se confiant à RADIOMOTO.NET, Kahindo Luhavo Aubin retient que la malnutrition et les maladies hydriques sont à la base de ces trois décès. Il constate que les détenus sont menacés par la famine.

« Ces derniers temps, nous traversons une situation très critique des prisonniers. Surtout la famine bat son plein record parce qu’à partir que le gouvernement congolais a commencé à servir la prison, le taux a baissé. L’effectif a baissé aussi. Nous recevons une quantité de nourriture insuffisante. Ça tient mal au cœur les détenus. Les cas critiques que nous traversons ici c’est le manque des vivres et les soins médicaux. À part les causes des maladies traitées par l’infirmerie de la ville de Butembo, le grand cas c’était la malnutrition. Détenus et malades ça doit entraîner la mort ! », a-t-il déclaré.

Avec un effectif de plus de 800 détenus, la nourriture que les bonnes volontés apportent aux détenus devient de plus en plus insuffisante. Kahindo Luhavo Aubin reconnait que l’État congolais donne trimestriellement une quantité des vivres mais insuffisante pour nourrir toutes les bouches. C’est pourquoi, le gardien de la prison appelle les bonnes volontés à penser continuellement à la survie des prisonniers. Sinon, à en croire ses alertes, les morts seront comptés par dizaines.

« Dans trois jours, nous avons enregistré trois cas [de morts : Ndlr]. C’est trop regrettable. On demande déjà des gens de bonne volonté de nous venir à la rescousse pour lutter contre ce cas », a-t-il plaidé.

Sans donner le nombre précis des malades dans la prison, le gardien de la prison de Kakwangura laisse entendre qu’il y en a plusieurs dans un état critique.

Kakule Kilumbiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.