Ituri : 6 personnes tuées et 6 autres kidnappées dans une attaque rebelle à Irumu

Encore 6 civils ont été tués dans une attaque des présumés éléments de l’Allied democratic forces (ADF) à Kazaroho, dans le groupement de Bandavilemba en chefferie de Walese-Vonkutu dans le territoire d’Irumu en province de l’Ituri.

Les assaillants ont attaqué cette localité à l’ouest de Otomabere, l’après-midi de jeudi 19 mai 2022. Outre les 6 personnes tuées, 6 autres ont été portées disparues dont 4 acheteurs et 2 motards. En outre, 10 maisons et 10 motos ont été incendiées.

« Les forêts se trouvant à l’ouest de la RN 4 route Komanda-Luna sont ces derniers temps épicentre des rebelles présumés ADF. Ces derniers circulent et tuent la population civile sans aucune inquiétude. Ces rebelles seraient surtout dans les forêts environnant les villages de Mambelenga, Otomabere, Ndimo, Apende et les forêts du village de Idohu », alerte le Coordonnateur de la Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH) Irumu.

Christophe Munyanderu se demande pourquoi le gouvernement congolais à travers les militaires des FARDC ne veulent pas aller traquer ces ADF qui insécurisent cette partie du territoire d’Irumu et surtout pendant cette période exceptionnelle de l’état de siège.

« Pour épargner ces civils restants, nous demandons la traque de ces rebelles présumés ADF et les autres groupes armés sans distinction, car c’est anormal quand on peut continuer à tuer les populations civiles aux vues de nos autorités et la communauté internationale représentée par la MONUSCO sans que ces derniers ne veulent intervenir », se fâche Christophe Munyanderu.

Il signale que depuis le 13 mai 2022, l’ennemi se ballade et tue les civils. « C’est comme si nous sommes obligés de mourir de cette façon-là », s’inquiète-il.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.