M23 à Rutshuru : le Rwanda accuse les FARDC d’avoir lancé des bombes sur son territoire

Un soldat de l'armée rwandaise. Ph. Tiers

Le Rwanda accuse l’armée congolaise d’être auteure des bombardements dans certains secteurs sur son territoire, le lundi 23 mai 2022.

Selon un communiqué de l’armée rwandaise rendu public, ces opérations de “bombardements” ont eu lieu dans la matinée du même lundi entre 9h59 et 10h20. Ce sont les secteurs de Kinigi et de Nyange dans le district de Musanze, et le secteur de Gahunga dans le district de Burera qui ont été la cible des FARDC.

Les Forces rwandaises de défense (RDF) font savoir que « les tirs de roquette des FARDC ont blessé plusieurs civils et endommagé quelques biens ».

Ces accusations surgissent alors que les combats s’intensifient entre les FARDC et les rebelles du mouvement du M23 principalement dans le territoire de Rutshuru.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.