Nord-Kivu : Calme apparent à Rutshuru ce jeudi; certains habitants regagnent leurs ménages  

Le calme règne sur différents fronts entre les militaires des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les combattants du M23 en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) depuis l’après-midi de ce jeudi 26 mai 2022. Si certains habitants commencent à regagner leurs villages, d’autres attendent encore dans leurs lieux de refuges.

Les  armes se taisent depuis ce jeudi 26 mai 2022 peu avant 12 heures autour du camp militaire de Rumangabo, dans le groupement Kisigari. Selon des sources dans cette partie du territoire de Rutshuru, les militaires FARDC ont réussi à repousser une attaque des combattants du M23 qui tentaient, depuis la veille, d’occuper ce camp militaire.

Certains habitants profitent de cette accalmie pour regagner leurs villages. Ce jeudi en début d’après-midi, un habitant de Rugari renseigne que « plus de 80 pour cent des habitants de ce groupement sont retournés chez eux ».

La veille, ces habitants  ont fui vers Rumangabo craignant de se retrouver dans le champ des tirs opposant les combattants du M23 aux militaires FARDC. Nombreux habitants de Katale et d’autres villages voisins qui ont fui vers Kalengera ou Rubare regagnent également progressivement leurs villages.  « Mais les habitants de Kabaya qui ont fui la présence des hommes du M23 à Kanombe mercredi restent encore dans les locaux de l’École Primaire Rumangabo », indiquent des sources à Rumangabo.

« Si bien que les armes se sont tues autour du camp de Rumangabo, ces habitants observent encore la situation avant de décider de revenir chez eux », confient-elles.

Dans l’autre groupement de Jomba, la situation est restée calme. Dans l’entre-temps, la circulation entre Rutshuru et Goma reste coupée. Pour l’instant, aucun véhicule n’a pu quitter Goma pour rejoindre Rutshuru et vice-versa.

Faustin Tawite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.