Bunagana sous le contrôle du M23 : l’armée appelle la population “à ne pas céder à la panique”

Les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), appellent la population Congolaise à ne pas céder à la panique et de rester vigilante et confiante vis-à-vis de son armée. Ce message intervient la soirée de lundi 13 juin 2022, après que les terroristes du M23 se soient emparés de la cité frontalière de Bunagana, le matin de ce même lundi.

Dans le message du Gouverneur de province, lu par le Général de bridage Sylvain Ekenge Bomusa,  les FARDC demandent à la population de se souvenir de l’exploit de son armée opérée contre le même ennemi en 2013. Pour l’autorité militaire, la violation de l’intangibilité du territoire par l’armée Rwandaise en prenant Bunagana notamment, est une revenge de l’armée Rwandaise qui soutient les terroristes, après avoir subi des lourdes pertes lui infligées par les forces loyalistes, lors des attaques répétées contre l’armée à Bigega 1 et 2, Bugusa et Premidis.

Par ailleurs, le fait pour ces terroristes, de prendre Bunagana, ne constitue « ni plus ni moins, une évasion de la RDC. En conséquence, les FARDC tireront toutes les conséquences et défendront  la patrie ».

Les forces armées de la République insinuent que toutes les dispositions sont déjà mises en place pour « la reprise en main de la situation ».

Aux heures matinales de ce lundi, les terroristes du M23 soutenus par les forces armées Rwandaises (RDF), ont assiégé la cité frontalière de Bunagana, située entre le Rwanda, l’Ouganda et la RDC via le territoire de Rutshuru. L’armée voit en cet agissement, une façon pour ces forces négatives, d’asphyxier l’économie de Goma.

John Tsongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.