Butembo : levée momentanée de la grève de la COODEPROVI

La Coopérative des dépositaires et d’écoulement des produits vivriers (COODEPROVI) décide de lever momentanément sa grève, à partir de ce vendredi 09 janvier 2024. L’assurance de la Direction générale des recettes du Nord-Kivu (DGR-NK), c’est d’avoir revu à la moitié, le montant de deux taxes, dont elle ne comprenait pas la hausse à 150 dollars.

Sous cette condition, les membres de cette structure vont ravitailler Butembo et environs en pomme de terre pendant seulement 15 jours. Ce, en attendant que la DGRNK réponde définitivement à leur besoin.

Il consiste à remettre la taxe sur expertise de certification et de bonne santé végétale et celle sur embarquement de fret terrestre en province du Nord-Kivu au prix total initial de 45 dollars américains. Mais, la décision de rabaisser à 75 dollars américains les deux taxes est une issue des échanges que la COODEPROVI a eus avec la DGR-NK, le jeudi 08 février 2024, au bureau de la DGR-NK-Butembo.

Cette rencontre avait été recommandée par le vice-gouverneur du Nord Kivu après qu’il a conféré avec les grévistes et la société civile de Butembo à la mairie locale, le même jeudi.

« Nous avons présenté les doléances de cette corporation au vice-gouverneur qui était présent. Après quoi, il a demandé qu’il y ait un entretien avec le directeur de la DGRNK. Chose faite. Les amis dépêchés au bureau de ce service ont pris un compromis selon lequel pendant 15 jours, ils allègent leur grève. Au lieu de payer 150 dollars américains qui venaient de leur être exigés, ils paieront 75. C’est en attendant le dernier mot du gouverneur pour une résolution finale », a rapporté le pasteur Mathe Saanane, président de la coordination urbaine de la société civile de Butembo.

En rappel, c’est la semaine dernière que la COODEPROVI a amorcé son mouvement de grève. Elle dénonçait la hausse injustifiée de la taxe sur expertise de certification et de bonne santé végétale et celle sur embarquement de fret terrestre.

Même si la COODEPROVI accepte de reprendre le travail après cette convention momentanée de payer 75 dollars, elle juge encore de trop et d’anormal ce montant non encore bien justifié. Si les 15 jours résolus expirent sans réponse, la COODEPROVI promet de renouer avec sa grève.

Patrick Kalungwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.