Beni : retour au calme après une attaque meurtrière des ADF au quartier Nzuma

Le calme est revenu en ville de Beni (Nord-Kivu) après une incursion des présumés rebelles d’Allied democratic forces (ADF) qui a fait des morts et des blessés aux côtés de plusieurs autres dégâts matériels, la nuit du jeudi 29 février 2024. Ce énième cas d’insécurité a suscité la colère dans le chef des habitants au quartier Nzuma.

Contexte

C’était aux environs de 20 heures locales que le drame a eu lieu au quartier Nzuma sur la RN4 où 3 personnes ont été tuées. Pourtant, la population était en alerte bien avant lorsqu’une femme blessée, habitante de Mbau  qui se serait échappée des mains de ces présumés ADF s’est retrouvée au milieu des habitants avant d’être admise dans une structure sanitaire, alors que son mari qui serait contraint de servir de guide à l’ennemi, a été tué.

C’est ce qu’a expliqué Kambale Mukanza, un chef de base et rescapé de ce énième massacre.

Le Conseil local de la jeunesse qui se désole, se dit être consterné par cette attaque qui a eu lieu non loin de la base de la MONUSCO.

Au lendemain de l’incursion, dans la matinée, les jeunes en colère ont placé des barricades sur la RN4 bloquant ainsi le passage des véhicules et des motos pour exprimer leur mécontentement.

La Police nationale Congolaise (PNC) est intervenue pour disperser les manifestants et débloquer le passage. La situation est redevenue calme quelques heures plus tard.

Trésor Malu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.