Activisme du M23 : des conditions difficiles pour les déplacés de guerre de Vitshumbi qui vivent à Kiserera 

Les déplacés de guerre vivant de Vitshumbi vivant dans certains villages situés sur la côte ouest du lac Edouard, en territoire de Lubero (Nord-Kivu), éprouvent d’énormes difficultés. Ils manquent de vivres et de soins de santé.

Certains d’entre eux se font également tracasser par des services étatiques qui les prennent pour des collaborateurs du Mouvement du 23 mars (M23).

« A Kiserera, les déplacés de guerre vivent difficilement. Sur le plan sanitaire, il n’y a pas de médicaments. Vous trouvez que les gens qui tombent malades ont du mal à trouver des médicaments. Il y a aussi des cas de diarrhée qui sont signalés », a déclaré à RADIOMOTO.NET ce samedi 30 mars 2024.

Il sied de noter que plusieurs habitants de Vitsumbi, ont fui cette enclave de pêche située au sud du lac Edouard, au cours de la première quinzaine du mois de mars suite à la progression du M23 dans la chefferie des Bwito.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.