Butembo : 24 cas de décès enregistrés dans la prison de Kakwangura depuis janvier 2024

24 cas de décès ont été enregistrés depuis le début de l’année 2024 dans la prison urbaine de Butembo dite Kakwangura. Après un monitoring au sein de cette maison de correction, défenseur des droits humains Kakule Musavuli Prime Métal a livré ces statistiques à RADIOMOTO.NET, ce lundi 1ieravril 2024. Il appelle les autorités à chercher un endroit pouvant abriter une prison adéquate.

Kakule Musavuli Prime Métal entame que les locataires de la prison de Kakwangura mènent une vie pénible, vue la promiscuité dans laquelle ils vivent et l’insuffisance de nourriture.

Il se désole que les prisonniers sont tellement entassés dans une petite pièce, pendant que la ville renferme beaucoup d’espaces vides.

C’est dans sens que Kakule Musavuli Prime Métal appelle les autorités locales à trouver un grand espace où on peut construire une grande prison, afin que les prisonniers vivent dans les bonnes conditions.

« Que le maire de ville puisse siéger avec les bourgmestres de 4 communes, pour voir comment trouver de l’espace qui pourra remplir toutes les conditions.  Parce qu’imaginez-vous, il n’y a que 100 lits qui doivent recevoir 1.047 personnes. C’est vraiment trop insuffisant. Plusieurs détenus ont déjà des pieds gonflés, parce qu’ils sont toujours débout, la journée, comme la nuit. C’est vraiment urgent de trouver une espace qui pourra abriter la prison », a-t-il plaidé.

Kakule Musavuli Prime Métal remercie, toutefois, les chrétiens de différentes confessions religieuses et les musulmans, qui se sont mobilisés pour donner de l’assistance aux détenus durant le mois de mars.

Signalons la prison urbaine de Kakwangura héberge, actuellement, 1.047 détenues dont 22 femmes.

Rosette Kamukehere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.