Beni : suite et fin de journées ville-morte pour fustiger le massacre de Mulekera

Les deux (2) journées ville-morte en ville de Beni (Nord-Kivu) ont pris fin ce mercredi 17 avril 2024.

Les avis sont divergents quant aux résultats attendus. Si les initiateurs se disent satisfaits d’avoir exprimé leur ras-le-bol face à la persistance des massacres en ville de Beni, quelques acteurs sociopolitiques de Beni estiment que cette action rappelle plusieurs autres de ce genre qui n’ont rien produit comme résultats sur terrain.

« (I) Nous sommes heureux de constater la réussite des actions des ville-mortes. C’est pour compatir avec plus de 30 personnes qui ont été massacrées dans la commune de Mulekera. En tout cas, nous avons perdu plus de nos compatriotes (II) C’est de mêmes causes qui produisent des mêmes effets (III) On est fatigué des tueries en pleine ville. Le quartier Sayo est quand-même urbain. Il n’est composé que de 4 ou 5 cellules comme ça. La population ne comprend absolument rien », ont affirmé tour-à-tour messiers Nick Junior, Fabrice Mulwahali et Baraka Kamuha.

Ce mercredi, les activités socioéconomiques ont été partiellement paralysées en ville de Beni ; à part quelques jeunes gens qui ont troublé l’ordre public sur le boulevard Nyamwisi, contraignant violemment quelques boutiquiers à fermer toutes leurs portes. Aucun autre incident majeur n’a été déploré.

Siku Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.