RDC : des élus nationaux du Nord-Kivu condamnent ‘‘le crime de guerre’’ commis par le Rwanda dans un camp de déplacés à Mugunga

Les députés nationaux élus de la province du Nord-Kivu condamnent le crime de guerre et crime contre l’humanité commis par le Rwanda via le M23 sur le territoire congolais. Cette condamnation est contenue dans leur déclaration en rapport avec le bombardement vendredi dans un camp de déplacés à Mugunga, en ville de Goma.   

Dans ce document rendu public, ce samedi 04 mai 2024, les députés nationaux élus du Nord-Kivu, ont tout d’abord fustigé l’explosion des bombes dans le camp de Mugunga. Une attaque à la base de plus d’une dizaine de morts et plus d’une vingtaine de blessés graves dont des femmes et des enfants.

Ces élus du peuple rapportent dans cette déclaration que ces crimes, similaires à ceux du bombardement, par le Rwanda, d’un camp de réfugiés en RDC en 1994, « ne resteront pas impunis ».

Ainsi, ce caucus de députés nationaux élus du Nord-Kivu recommande au gouvernement de la RDC « de mobiliser tous les moyens nécessaires pour reconquérir les zones occupées par les agresseurs ».

Tout en plaidant pour le renforcement de la sécurité autour des camps des déplacés de guerre, ces députés appellent le gouvernement congolais à assurer les funérailles dignes des morts et la prise en charge des blessés de cette attaque.

Ils pensent au même moment que le conseil de sécurité des Nations unies devrait « prendre des sanctions contre le Rwanda pour ses multiples violentions du droit international humanitaire ».

Aux côtés de cela, ils l’invitent aussi à « constituer une commission spéciale pouvant enquêter sur le financement, la chaîne de ravitaillement en armes et munitions ainsi que tout autre matériel de guerre au profit du Rwanda et ses supplétifs dans la guerre d’agression à l’Est de la RDC ».

Le caucus de députés note qu’il est plus qu’urgent que l’Union européenne (UE) condamne « en terme clair et précis », l’agression rwandaise dont sont victimes les habitants de l’Est de la RDC.

Glodi Mirembe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.