RDC-report des élections du bureau définitif à l’Ass. Nat : ‘‘Une preuve d’une tyrannie au sein de l’Union sacrée qui a suscité l’intervention directe de Tshisekedi’’, pense un analyste politique

L’intervention directe du chef de l’État est un désaveu de l’incapacité de membres du présidium de l’Union sacrée à mener à bien cette plateforme politique. C’est ce que pense maitre Isaac Mutanga, analyste politique et coordonnateur du mouvement Éveil citoyen en ville de Butembo. Il s’est exprimé, ce samedi 18 mai 2024, au cours d’une interview accordée à RADIOMOTO.NET.

Cet avocat croit que tous les malaises vécus actuellement dans l’Union sacrée, prouvent la tyrannie que venait d’installer les membres du présidium dans cette plate-forme.

Maitre Isaac Mutanga propose le changement de ces membres et la démocratisation du processus de leur désignation.

« Ce malaise au sein de l’Union sacrée met à nu la tyrannie que venait d’installer dans cette structure les membres du présidium, pour se servir de manière égoïste. Par ailleurs, l’intervention directe du chef de l’État est déjà un désaveu, une preuve que ce présidium est incapable de barrer les bâtons », a-t-il analysé.  

Prévues ce samedi 18 mai, les élections des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale sont reportées sine die. La décision fait suite à la réunion que Félix Tshisekedi a tenue, vendredi dernier, à la cité de l’Union africaine à Kinshasa avec les députés et chefs des regroupements politiques de l’Union sacrée.

Selon le député Yannick Mambu qui s’est confié à la presse, Félix Tshisekedi a notamment demandé aux forces politiques de la majorité présidentielle de rediscuter du ticket en tenant compte de la grande orientale et de la représentativité féminine.

Cette décision répond à l’une des réclamations de certains élus nationaux de la majorité, qui avaient clairement déclaré leur opposition à la liste proposée par le présidium de l’Union sacrée.

Stanley Muhindo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.