Ituri : la CRDH alerte sur la pénurie d’eau à Bangole

La Convention pour le respect des droits de l’homme (CRDH) antenne de la chefferie des Babila-Babombi alerte sur une pénurie d’eau potable dans la quasi-totalité du groupement Bangole, en territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri.

Son secrétaire craint que ce manque d’eau potable expose les habitants à des maladies hydriques. Se confiant à RADIOMOTO.NET, ce lundi 20 mai 2024, Grâce Kakine note que les populations se servent des eaux de ruissellement dans les ménages. Une situation qui inquiète ce défenseur des droits humains.

« On a constaté qu’il n’y a plus d’eau potable qui peut desservir la population. Ce qui fait que la malaria attaque les enfants, voire les adultes. Raison pour laquelle nous appelons les ONG à nous venir en aide », a-t-il exhorté.

Contacté, l’Infirmier titulaire de l’aire de santé de Katanga-Makumo, Chef-lieu du groupement Bangole confirme cette pénurie d’eau potable. Kizito Zalba indique que sur une dizaine de villages dudit groupement, seuls deux villages ont bénéficié des sources d’eau potable aménagées grâce à un partenaire du gouvernement.

Il ajoute que sa structure notifie des cas de maladies dues au manque d’eau potable. Ce dernier appelle le gouvernement et les partenaires à fixer leur regard sur le groupement Bangole.

Mis à part la pénurie d’eau potable, le groupement Bangole fait aussi face à l’insécurité grandissante dans la province de l’Ituri.

Aristote Sabuni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.