Grand Nord-Kivu : l’activisme des “Wazalendo” interdit dans la zone sous contrôle du commandement Sokola I

Le commandement du secteur opérationnel Sokola I au Grand Nord-Kivu interdit tout activisme d’un quelconque groupe Wazalendo dans toute la zone sous son contrôle. Il s’agit d’une mise garde sévère lancée par le général Bruno Mandevu, commandant des opérations dans ce secteur. C’était au cours d’un meeting populaire qu’il a tenu devant la population de Mangina, le samedi 08 juin 2024.

Ce haut officier a mis en garde toutes les personnes parmi la population qui soutiennent ces groupes Maï-Maï qui pullulent dans la région, affirmant qu’il n’hésitera pas un seul instant de les arrêter.

Il veut voir tous les soi-disant Wazalendo sur la ligne de front à Kanyabayonga contre le M23, car dit-il, il n’y a pas d’agresseur à Beni.

“Il n’y a pas de Wazalendo ici. Les vrais wazalendo sont à Kanyabayonga. Les bandits qui tracassent la population ici à Mangina, je les préviens. Dans le territoire de Beni, l’armée est là pour les operations. Les Wazalendo doivent aller à Kanyabayonga pour combattre le M23 et son allié le Rwanda. Je préviens les Wazalendo qui sont encore visibles ici à Beni, s’ils continuent, je vais les arrêter”, a-t-il insisté.

Le commandant des opérations Sokola I au Grand Nord-Kivu a réaffirmé sa détermination à pacifier la région, car dit-il, c’est pour cela qu’il a été nommé. Au général Bruno de déclarer qu’avec ou sans la volonté de la population, il imposera la paix dans cette partie du territoire de Beni.

La même autorité a été devant les habitants de Cantine, dans le groupement Baswagha-Madiwe, le même jour. Là, il est arrivé, alors que la population est en train de découvrir plusieurs de ses membres tués par les hommes armés qui seraient de l’ADF.

Stanley Muhindo 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.