Beni : un militaire tué par des porteurs d’armes à Bashu

La situation sécuritaire reste toujours  alarmante en Chefferie de Bashu dans le territoire de  Beni. En témoigne la circulation des suspects aux agissements paupérisant et mortels. Aux premières heures de jeudi 18 juin 2020, un militaire des FARDC, nommé Justin Ebengo, de deuxième classe du 2102ième  régiment a été égorgé  par les inconnues à Kavisa-Kyanyama.

Cette  agglomération est localisée au village Makungwe en groupement Isale-Kasongwere dans  la chefferie des Bashu. Les informations recueillies sur place renseignent que  les bourreaux ont ciblé le soldat alors que celui-ci prenait verre chez une certaine Nyambeva.

Selon nos sources, les hors la loi ont exécuté par arme blanche l’élément militaire qui serait venu du graben avant de prendre la destination inconnue. Les habitants de la région témoignent qu’ils avaient vu la victime passer par leurs champs avant qu’ils n’apprennent sa mort.

Le numéro un du village Makungwe explique, lui, que les malfrats avaient commencé à tirer des balles en l’air pour faire peur à la population et se faciliter leur opération.

L’assassinat du soldat Justin Ebengo a été rapporté quelques heures après que  le chef de Makungwe venait d’alerter sur la circulation des hommes suspects dans son entité et ses environs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *