Goma : la synergie syndicale SYECO, SYNEP et SYNECATH décide de radicaliser sa grève

Les Enseignants réunis au sein de la synergie syndicale SYECO, SYNEP et SYNECATH, viennent de décider de radicaliser leur mouvement de grève à partir de lundi 27 Octobre 2020. Cela ressort de l’assemblée générale évaluative tenue dans les enceintes du collège Mwanga ce samedi 24 octobre à Goma. Un mouvement de grève soutenu par la société civile, forces vives de Goma.

Cet agissement vient du fait, disent-les enseignants, que le gouverneur a refusé de signer l’arrêté permettant aux parents de subventionner les Enseignants de la maternelle, du primaire et du secondaire. Ils se plaignent que cela est un signal fort que l’Enseignant est négligé.

« Les Enseignants attendaient la signature de l’arrêté par son excellence Monsieur le gouverneur, fixant les frais de scolarité à la maternelle, au primaire et au secondaire. Mais aujourd’hui on constate que jusqu’à ce moment, aucun arrêté n’a été signé par le gouverneur. Passant en revue tous ces éléments, les Enseignants décident de radicaliser leur mouvement de grève. Et donc, dès ce lundi, les enseignants membres du SYECO, SYNEP et SYNECATH, décident de radicaliser leur mouvement de grève, ils restent à la maison et ne pourront revenir à l’école qu’après la signature de cet arrêté », lance Patient Rafiki, président du Syndicat des Enseignants des écoles protestantes et membre de la synergie syndicale.

Pour soutenir les démarches entreprises par ces professionnels de la craie, la société civile du Nord-Kivu, noyau de Goma, a organisé une marche le jeudi 22 octobre. Partie du bureau de la société civile forces vives sis au quartier les volcans jusqu’au gouvernorat, cette marche avait été clôturée par le dépôt d’un mémorandum entre les mains de la vice-gouverneur. Celle-ci avait promis de le remettre à qui de droit pour une réponse satisfaisante.

John Tsongo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *