Beni : « la MONUSCO présente une barrière silencieuse au retour de la paix dans notre pays » (Véranda Mutsanga)

La Veranda Mutsanga a organisé une marche de sommation ce jeudi 17 décembre à Beni-ville. Ce groupe de pression ne veut pas entendre une moindre prorogation du mandat de la MONUSCO accusée de passivité dans la protection des civils. Les représentants de l’ONU à Beni ont été avertis devant témoins.

Encadrée par la police, cette marche est partie du rond-point Kanzuli sur la route Beni-Mangina jusqu’à la base de la MONUSCO à Boikene passant par la Mairie. Les militants de la véranda Mutsanga, tristement connus pour leur agressivité, ont marché pacifiquement, calicots à la main, pour exiger le départ de la mission de l’ONU au Congo dont le mandat expire le 19 décembre 2020.

Le mémorandum adressé au Chef de l’Etat Congolais Félix-Antoine Tshisekedi a été lu et remis au représentant de la MONUSCO à Beni.

« … au président de la République de ne plus renouveler le mandat de la MONUSCO en RDC car jugée inopportune pour la population congolaise, surtout celle de Beni. Elle présente une barrière silencieuse au retour de la paix dans notre pays. En cas du non-respect de nos revendications, la véranda Mutsanga promet de mobiliser toute la population pour chasser la MONUSCO de toute la région », lance ce militant.

Cette marche de sommation est la deuxième après celle du mouvement citoyen lutte pour le Changement du 23 novembre 2020 exigeant le départ pure et simple de la même mission onusienne à l’Est de la RDC, plus particulièrement à Beni, pour sa passivité présumée dans la protection des civils à proie aux massacres perpétrés par des combattants armés supposés de l’ADF.

Siku Provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.