RDC-Reprise des cours : le bourgmestre d’Oicha sème l’espoir quant à la sécurité des apprenants

Malgré l’insécurité dans la commune d’Oicha et ses environs, le bourgmestre de cette entité administrative rassure les enseignants, les écoliers, élèves et étudiants sur leur sécurisation. Dans un entretien avec la presse locale samedi 19 février en son office de travail, Kikuku Nicolas précise que  les écoles et institutions seront protégées.

Dans une communication avec la presse locale, le bourgmestre de la commune d’Oicha a mentionné que les établissements seront protégés « parce qu’on ne peut pas abandonner les apprenants et leurs enseignants aux proies de l’ennemi ».  Kikuku Nicolas rassure que les outils de sécurité sont près pour protéger les enfants.

Parlant de la situation des déplacés de guerre qui sont logés  dans les écoles, le bourgmestre a indiqué que les démarches sont en cours afin de pallier ce problème. L’autorité communale a ajouté que deux partenaires ont déjà donné leur contribution pour donner une solution intermédiaire pendant les cours. Il s’agit de penser à la construction des maisons aux déplacés, une fois une concession localisée ou du payement des maisons de location à certains déplacés.

« Les déplacés de guerre qui sont dans les salles de classes dans les écoles vont bénéficier de deux projets afin de désengorger les classes qui les hébergent », a promis l’autorité communale.

Les activités scolaires démarrent ce lundi 22 février au moment où différentes écoles  de la commune d’Oicha sont occupées par les déplacés de guerre.

Janvier Kombi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *