Meurtre de Luca Attanasio : la société civile de Nyiragongo hausse le ton contre l’inaction du gouvernement face à l’insécurité au Nord-Kivu

Trois personnes sont mortes dans une attaque contre un convoi du Programme Alimentaire Mondial, PAM, l’avant-midi de ce lundi 22 février 2021 en territoire de Nyiragongo. Parmi les trois personnes décédées, figure Luca Attanasio, ambassadeur de l’Italie en RDC. Interpellant le gouvernement de la RDC, la société civile se souvient qu’il n’y a pas longtemps, deux touristes britanniques ont été enlevés par  des bandits armés toujours à ce même endroit.

Selon des sources de la société Civile en territoire de Nyiragongo, le convoi de ce lundi partait de Goma pour Rutshuru. Des inconnus armés lui ont tendu une embuscade au niveau de trois antennes faisant deux morts sur le champ. L’ambassadeur de l’Italie en RDC a succombé à ses blessures lorsqu’on le dépêchait aux soins à Goma.

« Des véhicules de l’organisation humanitaire PAM à bord desquels se trouvaient l’ambassadeur italien et six autres personnes, donc tous ensemble étaient sept. Ils se rendaient nous ne savons où. Ils sont tombés dans une embuscade tendue par des porteurs d’armes. Ces hommes n’ont pas attendu. Ils ont vite ouvert le feu, et le premier qui a été atteint des balles est le chauffeur. Il est mort sur le champ. Le deuxième est chargé de sécurité de l’ambassadeur d’Italie qui est mort également. L’ambassadeur lui-même a été atteint des balles avec d’autres personnes. Ces hommes les ont tous amenés en brousse en plein parc national des Virunga.  L’armée avec les éco-gardes se sont promptement mobilisés et ont suivi ces bandits dans le parc pour s’assurer qu’ils délivrent de leurs mains les otages. Certes, ils y sont parvenus. Mais, le problème en est que l’ambassadeur a également succombé à ses blessures », affirme Mambo Kawaya, président de la société civile en territoire de Nyiragongo.

Il ajoute : « En tant que société civile, nous craignons pour la sécurité de nos concitoyens. Si les choses comme celles-ci arrivent aux gens que nous considérons comme des arbres frais, qu’arriverait-il aux arbres secs ? Il y a deux touristes britanniques ont été enlevés il n’y a pas longtemps, il y a des militaires FARDC qui sont également tombés dans une embuscade  des bandits armés toujours à ce même endroit. Mais le gouvernement ne fait rien pour s’assurer d’éloigner la menace sécuritaire le long de la route et qu’il a neutralisé tous les rebelles actifs dans le parc», se plaint Mambo Kawaya.

Sur les ondes de la Radio France Internationale ce lundi en début d’après midi, le gouverneur du Nord Kivu a confirmé l’attaque contre ce convoi et la mort de ces trois personnes. Carly Nzanzu Kasivita attribue cette attaque aux présumés combattants rebelles hutu rwandais des FDLR.

Faustin Tawite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *