Nord-Kivu : une dizaine de morts dans deux attaques ADF à Beni

Les rebelles d’Allied Democratic Forces (ADF) ont mené deux attaques simultanées en territoire de Beni (Nord-Kivu), la nuit de mardi à mercredi 24 février 2021. La première ayant fait 12 morts a eu lieu à Kisima, en secteur de Ruwenzori tandis que la seconde s’est orchestrée à Oicha. Le conseil de la jeunesse en secteur Ruwenzori regrette que les alertes faisant état d’une éventuelle attaque n’aient pas été prises en considération.

Pour la énième fois, les rebelles ougandais de l’ADF ont signé une incursion dans la commune d’Oicha tard dans la nuit. Ces rebelles sont entrés dans cette entité du côté sud-ouest. L’autorité communale  Kambale Kikuku Nicolas dresse un bilan d’un civil tué. Bien plus, du côté des rebelles, l’armée a su neutraliser un ADF dont le corps a été exposé au bureau du territoire de Beni à Oicha.

A en croire le  témoignage d’un habitant, les rebelles se sont infiltrés dans la commune d’Oicha aux  heures vespérales. Ceux-ci, poursuit-il, étaient cachés   dans une parcelle ayant la culture de manioc. « Alertés, les hommes qui étaient dans la véranda ont commencé à crier aux secours », relate cet habitant.

La seconde attaque qui a eu en territoire de Beni, la même nuit, est celle orchestrée par l’ennemi à Kisima, dans le secteur de Ruwenzori. Dans cette région, une dizaine de civils ont étés tués.

D’après Kavota Dominique, chef de service du développement rural dans la région, les assaillants ont également incendiés six maisons, 2 motos et 4 moteurs CHANG-FA. Ce, avant de piller de nombreux biens des habitants. Il en a profité pour appeler les jeunes à ne pas adhérer dans des milices mais à « œuvrer pour la restauration de l’autorité de l’Etat » dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

Le conseil local de la jeunesse en secteur Ruwenzori regrette que leurs alertes faisant état d’une éventuelle attaque n’aient pas été prises en considération par les services de sécurité.

Cette incursion est la troisième sur différents endroits de la route Beni-Kasindi depuis le début de la semaine en cours faisant près de 15 morts.  Contactée, l’armée congolaise par le biais de son porte-parole des opérations Sokola 1 n’a pas voulu commenter cette virulence des rebelles au lendemain du lancement de l’opération dénommée « Ruwenzori 2 ».

Janvier Kombi & Héritier Ndunda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *