Butembo : des étudiants de l’ISEAVF dans la rue pour décrier la mégestion au sein de leur institution

Des étudiants de l’Institut Supérieur d’Etudes Agronomiques, Vétérinaires et Forestières (ISEAVF) sont descendus dans la rue la mi-journée de ce jeudi 04 mars 2021. Ces derniers ont déposé un mémorandum à la mairie de Butembo, dans lequel ils dénoncent une mégestion « généralisée » depuis bientôt 3 ans. La mairie a promis son implication dans la recherche de la solution.

Les manifestants, une cinquantaine, sont partis de leur site basé à Kyambagho, qui se situe dans la partie sud de Butembo, en direction de  l’office de l’hôtel de ville. Ces étudiants ont déposé un mémorandum dans lequel ils exigent la démission du comité de crise installé au sein de l’ISEAVF. Depuis 3 ans, racontent-ils, l’institution n’a jamais remis des diplômes aux ressortissants moins encore organisé la collation des grades.

« Depuis la crise qui secoue l’ISEAVF-Butembo, l’instauration d’un comité de crise n’a pas assuré la gestion. Nous constatons que l’institution est en train de mourir et les quelques faits ci-dessous sont illustratifs : pendant ces 3 ans, il y a plus collation des grades académiques, le comité de crise nous avait trompé qu’il était en mesure de délivrer des diplômes aux finalistes », disent-ils dans le memo.

Pour l’instant, il nous est encore difficile d’entrer en contact avec le comité de Crise installé au sein de l’ISEAVF. Mais, la mairie de Butembo promet son implication pour en trouver solution. Bende Bukechu Andrien, chef de premier bureau à l’hôtel de ville, qui a représenté le maire empêché les a ainsi appelé au calme.

« Le problème de l’ISEAVF, je peux me permettre de dire que c’est connu par la mairie. Et la mairie est en train de le suivre. C’est chaque jour que nous sommes avec les autorités que vous avez chassées. Elles restent jusqu’aujourd’hui des autorités légales. Vous avez évoqué beaucoup de choses. Les diplômes ne sont pas là, pas de collation de grades, il n’en pouvait pas être autrement. Alors, je comprends bien, c’est un problème d’hommes, et il y aura une solution », a-t-il rassuré.

Il sied de noter par ailleurs que cette marche n’est pas la première à être organisée par les étudiants de l’ISEAVF qui, assez souvent, décrient la mégestion de la part de leurs autorités académiques.

Joël Kaseso (Stagiaire RMBB)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *