Ituri : 3 morts dans une nouvelle attaque rebelle à Mambelenga

Les présumés rebelles d’Allied democratic forces (ADF) ont attaqué la localité de Mambelenga, dans la chefferie de Walese Vonkutu en territoire d’irumu (Ituri), l’après-midi du mercredi 9 mars 2022. L’attaque a eu lieu au sud de Komanda (57 Km) sur la Route nationale (RN4). Sur place, l’on rapporte 3 morts.   

Les sources de RADIOMOTO.NET affirment que c’est vers 15 heures de mercredi que les présumés rebelles ADF ont attaqué Kasoko, un petit village situé à l’ouest de Otomabere.

« De nombreux habitants ont pris fuite », raconte un habitant qui était au marché.

Les assaillants se sont attaqués à un petit groupe de Maï-Maï actifs dans la zone.

« C’est suite aux crépitement des balles pendant l’échange des tirs que nous avons constaté qu’il y a une présence des ADF dans la zone », poursuivent des sources sur place.

La Convention pour le Respect des Droits de l’Homme (CRDH) d’Irumu dresse un bilan provisoire de 3 civils tués et des maisons incendiées par ces rebelles.

« Nous assistons à un déplacement massif des populations vers les zones jugées être bien sécurisées », déplore Christophe Munyanderu, coordonnateur de la CRDH d’Irumu.

Selon lui, nombreux habitants ont pris la direction de Maimunde. Il précise en outre que d’autres ont passé la nuit à Otomabere non loin d’une position des militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

La CRDH réitère son soutien aux militaires congolaises en cette deuxième  phase des opérations conjointes FARDC-UPDF contre les groupes armés dont les ADF.

« Nous appelons notre population de rester toujours très vigilante et dénoncer tout mouvement suspect  car ces ADF sont toujours actifs dans cette partie », exhorte la CRDH.

Cette structure constate que la chefferie de Walese Vonkutu est actuellement menacée par les groupes armés à savoir les rebelles d’Allied democratic forces (ADF) et les miliciens Maï-Maï.

Alain Kisokero

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.