Mgr Sikuli Paluku : « Un chrétien ne doit pas être complice du malheur de l’autre » 

L’Eglise a été en méditation sur la Passion du Seigneur le 15 avril 2022, le vendredi saint. L’évêque de Butembo-Beni est allé passer ce deuxième jour du Triduum pascal au petit Séminaire Tumani Letu de Musienene. C’est là qu’il a présidé la messe de ce jour.

A l’amorce de son homélie, Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech a démontré que la Passion du Seigneur est la preuve éloquente de l’amour de Dieu pour l’humanité.

Il a invité à une question : « Quel personnage puis-je représenter de ceux présentés dans le récit de la Passion du Seigneur ? » Ou encore, « Quel rôle aurais-je joué ? ».

Dans sa prédication, l’ordinaire du lieu a regretté le fait que certaines personnes participent au malheur des autres.

« Dans la vie courante, même aujourd’hui, des gens complotent pour le malheur de leurs semblables. Un chrétien ne doit pas être complice du malheur de l’autre », a-t-il noté.

Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech encourage chacun à faire de sorte que la Passion du Seigneur ne soit pas vaine.

« Mettre en valeur cette Passion, revient à renoncer aux péchés et à faire du bien aux autres », a résumé le Pasteur de l’Eglise de Butembo-Beni dans la chapelle du petit Séminaire Tumani Letu.

Notons que la messe du vendredi saint a été ponctuée par la vénération de la Croix de Jésus-Christ,  qui est à la base de la victoire de ceux qui suivent Le Fils de Dieu.

Le triduum pascal prend fin ce samedi saint. A l’honneur, la messe de la veillée pascale. Pour des raisons sécuritaires, elle a lieu vers 16:00 dans nombreuses paroisses du diocèse.

Patient Akilimali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.