Jeudi Saint 2022 : « Nous sommes invités à devenir des personnes Eucharistiques » (Mgr Sikuli)

Le Triduum Pascal pour cette année 2022 a commencé jeudi 14 avril. A l’amorce, le jeudi saint. Ce jour, l’Evêque de Butembo-Beni a invité tout le monde à vivre de l’Eucharistie.

Ce premier jour du Triduum Pascal fait revivre l’institution de l’Eucharistie au cours de la Cène. Jésus-Christ offre son corps et son sang comme nourriture et breuvage pour la vie nouvelle. C’est la fête même de l’institution de l’Eucharistie qui implique le ministère des prêtres. Le jeudi saint est aussi marqué par le rite du lavement des pieds pour inviter à la matérialisation du commandement d’Amour et du service à l’égard des prochains.

L’Evêque de Butembo-Beni a célébré ce jeudi saint avec les grands séminaristes du Philosophât de Vuhira. « Jésus a donné sa vie pour que nous vivions. Alors vivons le partage, la fraternité  et la paix du Christ entre nous. Apprenons à être aux services de tous les vulnérables de tout genre. C’est cela qui traduit aujourd’hui laver le pied de l’autre », a prêché Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech.

Entouré de quatre prêtres, il a procédé au lavement des pieds de 12 jeunes chrétiens, symbole de l’amour et du sacrifice dans la nouvelle alliance. L’ordinaire du lieu a invité tout le monde à vivre de l’Eucharistie.

« Nous sommes invités à devenir des personnes eucharistiques. Il s’agit entre autres de cultiver le sens du sacrifice. Dans chaque eucharistie, pour que nous puissions nous offrir à lui, apprenons à nous offrir à Dieu, à lui offrir notre vie, notre travail, nos joies et nos peines », a-t-il prêché.

L’évêque de Butembo-Beni a fait remarquer que le Repas du Seigneur est source et exigence pour chaque chrétien de se mettre au service de la communauté et du monde. Il a exhorté les fidèles à poser des actes qui peuvent contribuer au retour de la paix durable dans les provinces sous état de siège.

« La figure de Juda peut être chacun d’entre nous quand nous regardons avec suffisance, avec orgueil notre frère ou notre sœur, quand nous le jugeons et quand nous tombons dans la cupidité, qui nous empêche d’avoir le vrai sens des choses de ce monde et l’amour des biens éternels. Que cette Pâques nous transforme en témoins de l’amour et en artisan de paix dans nos milieux de vie aujourd’hui, au Nord-Kivu, en Ituri, en Ukraine et dans le monde », a-t-il ajouté.

Suivez ce reportage de la Moto TV

Un autre acte qui a ponctué le jeudi saint, c’est l’adoration du Saint sacrement faite au terme de la messe. Le triduum pascal se poursuit ce Vendredi saint, jour centré sur le récit de la Passion et la mort du Seigneur.  Enfin, le samedi saint est vécu dans l’attente de la proche résurrection du Christ, Lumière se levant dans la nuit des hommes.

Georges Makeo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.